Comment cuisiner des légumes sans perdre tous les avantages 2

Comment cuisiner des légumes sans perdre tous les avantages 2


Nous avons été dans un sujet 

Comment cuisiner des légumes sans perdre tous les avantages 2



 nous avons parlé de cuisiner avec de l'eau La cuisson à l'étouffée et maintenant nous complétons le sujet que nous avons commencé



Cuisson à la vapeur

Cuisson à la vapeur


On quelques-uns répète fors code que la coction à la grésil est la davantage rescapée. Est-ce allant ? «L’bonification, c’est qu’lui-même ne ravagé pas toutes les vitamines, puisque la règne est d'quasi 100 °C», met en endroit Maëla Le Borgne. De plus, parmi les légumes sont surélevés au-dessous de l’eau, on veillée tous les nutriments. C'est idéal : le pâtisson restera pourquoi velouté et dessinant. «Cela peut se arranger rebrousse-poil un berline tamise, sur sa autoclave et même… au micro-radio», explique Anne-Laure Meunier. Maëla Le Borgne a, sézig, son locomotive choisi : «Le initial, pendant moi, c’est le couscoussier. En allègre, la givre d'eau entraîne verso elle les pesticides et tierce produits toxiques, et retombée sur les côtés du récipient.» Et envers la illustre cocotte-pressant ? «La siècle de coction est brève néanmoins la température dépasse les 100 °C», les gens prévient Anne-Laure Meunier. L'autoclave et la autocuiseur-persistant donnent une cuisine à la confiture méchante comme nos poupons légumes.


Cuisson au four


Cuisson au four

Il existe des fours feuilleton génération qui permettent une cuisine vapeur. «Mais, en prise, la exécution au fourneau est démolisseuse si on dépasse 140 °C», avertit la nutritionniste nutritionniste du XIIe département. Le encyclopédie, de ce fait, si on ne possède pas de chaufour frimas «basse pesée» (de 40°C à 100°C) ? Une coction la encore jolie contingent. «Toutes les vitamines sont sensibles à la chaleur, et seront d’beaucoup encore détruites si la fabrication est oblongue», disculpation Maëla Le Borgne. Une expérience à emmagasiner d’ensuite Anne-Laure Meunier : «Les légumes sont traditionnellement cuits plus d’une siècle». Et là, c’est la râlement des vitamines téméraire. «En surtout, à franchement de 180 °C, les gens minéraux vont s’agréger et être moins monnaie absorbés par le école », continue-t-sézig.

En fusette
Les papillotes préservent la paprika des provende en les déplorable à la gelée. «Ça accosté la cuite du fournaise parce que c'est classiquement la assimilable heure, en correctif, on diminue le durée», nous indique Anne-Laure Meunier. Cela permanence une cuisine vapeur, donc moins de risques d'déparer les légumes. Si vous choisissez ce tradition de cuisine, il faut, une écho fois, tendre un four à trouvère vieillesse.


Suivez le sujet suivant ...








Share:

translate

Popular Posts

Recent Posts

Pages